Vendu

Vierge à l’Enfant avec anges musiciens, Cornelis de Baellieur (1607-1671), école Anversoise du XVIIème siècle

Époque : XVIIème siècle
Provenance : Anvers, Flandres
Matériaux : huile sur panneau de chêne
Signature : Cornelis de Baellieur (1607-1671)
Dimensions : h. 67 cm, l. 53 cm
Voir la fiche de l'oeuvre

Vierge à l’Enfant avec anges musiciens
Ecole Anversoise du XVIIe siècle
Par Cornelis de Baellieur (1607-1671)
Huile sur panneau de chêne
Au dos du panneau marque de la ville d’Anvers figurant un château surmonté de deux mains coupées ainsi que marque de pannelier non identifiée "DPF".
Dimensions : h. 55 cm, l. 41 cm
Cadre d'époque XVIIème en bois doré avec un décor de rinceaux en reparure
Encadré : h. 67 cm, l. 53 cm
Provenance :
Comme Cornelis de Baellieur chez Christie’s Amsterdam, 4/09/2001


Notre panneau présente en son centre la Vierge Marie assise tenant l’enfant Jésus sur ses genoux. Des rayons lumineux émanent de la tête de la Vierge et du Christ
Ils sont entourés de petits anges musiciens réunis pour les divertir et assister au couronnement de la Vierge. Ils jouent du violon, de la viole de gambe, du luth et de la flute.
Tandis que deux angelots descendent pour déposer la couronne de Marie, la reine des Cieux, la colombe du saint esprit émerge des nuages en glorifiant l’évènement.
Le cœur de chérubins aux visages poupins crée une atmosphère de douce contemplation et de bonheur éternel.
La scène théâtralisée grâce aux grands rideaux verts tendus de chaque côté apporte un côté exaltant à ce concert céleste.
Les vêtements et les ailes aux couleurs chaudes illuminées ainsi que les nimbes dorés émergent sur fond assombri. Les visages aux traits doux et délicats charment par leur caractère jovial et enfantin.
L’ensemble forme une œuvre délicate et charmante où la musique se lie avec l’iconographie chrétienne.


Cornelis de Baellieur (1607-1671)
Cornelis de Baellieur, fils d'un marchand de tableaux anversois est l'élève de Anton Lisaert chez qui il commence son aprentissage en 1617, neuf ans plus tard il devient maître de l'Académie de Saint Luc, dont il est le doyen de 1644 à 1645.
C'était un peintre de compositions religieuses, de sujets historiques et allégoriques, de scènes de genre, de cabinets et d'intérieurs animés. Ses petites figures, exécutées avec une maîtrise et minutie. Ses compositions présentent une palette aux tonalités audacieuses de blanc-jaune, de violet et de rose. Son style proche de Frans Francken II laisse penser qu'il a travaillé dans son atelier: même figures effilées, même raffinement dans la minutie de l'exécution et même coloris chatoyant.

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous

Le champ est vide Merci de saisir une adresse valide

En remplissant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des communications personnalisées de la part de Galerie Nicolas Lenté.
Si vous souhaitez vous désinscrire ou connaître le traitement de vos données, veuillez consulter notre politique de confidentialité

Galerie Nicolas Lenté
2, rue des Saints-Pères, 75007 PARIS
Tel: +33 (0)6 64 42 84 66