Référence : 94374

Sainte Catherine en pierre sculptée, Normandie, XVe siècle

28 000 €
Époque : XVe siècle
Provenance : France
Matériaux : Pierre
Dimensions : H. 75 cm
Voir la fiche de l'oeuvre

Importante statue de Sainte Catherine sculptée en ronde-bosse en pierre calcaire, travail Normand de la deuxième moitié du XVème siècle.
Debout, elle est vêtue d'un surcot par-dessus de la robe à encolure carrée et d'un grand manteau ouvert retenu par une cordelette à fleurettes.
Les draperies qui animent ses vêtements varient entre la souplesse et fluidité de sa robe dont les longs plis se creusent en profondeur, aux plis plus arrondis, bien que cassés dans les creux de son manteau; retroussé au bras droit, le pan du manteau est ramené en avant, côté gauche et retombe en volutes sous le bras.
Son visage ovale présente des traits juvéniles : joues pleines, une bouche entrouverte aux lèvres épaisses, les yeux baissés.
Sa tête ceinte d'une couronne aux pierres précieuses est parée d'une chevelure admirable à abondantes boucles serrées et gonflées, formant masse de chaque côté de son visage et partant vers l'arrière.
Sa coiffure, rare dans le statuaire, où les Saintes arborent les cheveux longs tombant sur les épaules, trouve son inspiration dans les enluminures du XVème siècle.
Sa tête est penchée sur le livre ouvert des Evangiles qu'elle présente dans sa main droite. Le livre aux pages gondolées frappe par son réalisme.
A ses pieds, l'empereur Maximilian, barbu, portant un chapeau couronné
Dans les plis entre sa robe et son manteau se révèle la roue, le symbole de son martyre.

Notre Sainte Catherine nous subjugue par son expressivité et son innocence exprimées à travers ses traits par un sculpteur poussé dans sa recherche plastique à transmettre sa propre sensibilité religieuse.

Travail Normand d'époque XVe siècle
Hauteur : 75 cm

Pierre calcaire sculptée en ronde bosse, polychromie et dorure d'origine avec des reprises postérieures. Manques visibles.

Notre Sainte Catherine possede beaucoup de similitudes avec les statues datant du XVe siècle de la région de Normandie, qui sont également dotées de cette chevelure bouclée qui s'envole au-dessus des épaules.

La Sainte femme ou reine du musée du Prieuré de Graville au Havre, bien que légèrement mutilée, arbore cette masse caractéristique de cheveux bouclés.

Notre statue peut également être stylistiquement rapproché à l'ange Gabriel du groupe d'annonciation du château de Bois-Héroult (conservé au Musée de Cluny, inv Cl. 23796). La chevelure abondante aux boucles serrées et creusées de l'ange a exactement le même aspect que celle de notre Sainte Catherine. Nous retrouvons egalement le front legerement bombé, les paupières basses bien soulignées ainsi que les arcades sourcillieres legerement arrondies, les joues pleines.

Dans la même mouvance esthétique, la Sainte Catherine de l'église de Corenthan présente également des traits similaires. Une masse de cheveux bouclées au-dessus des épaules et le déhanchement particulier qui fait ressortir le genou droit.

Nous retrouvons ce déhanchement chez la Sainte Barbe de l'église de Touville.

Enfin la Sainte Barbe de l'église de Verneuil, a non seulement le même déhanché caractéristique, mais aussi tout le mouvement des drapés côté gauche sous le livre qui évoque la structure des drapés de notre statue.

Ouvrages consultés:
Chefs d'oeuvre du Gothique en Normandie, Sandrine Berthelot, 2008
La sculpture flamboyante, Normandie Ile-de-France, Jacques Baudoin, 1983

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous

Le champ est vide Merci de saisir une adresse valide

En remplissant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des communications personnalisées de la part de Galerie Nicolas Lenté.
Si vous souhaitez vous désinscrire ou connaître le traitement de vos données, veuillez consulter notre politique de confidentialité

Galerie Nicolas Lenté
2, rue des Saints-Pères, 75007 PARIS
Tel: +33 (0)6 64 42 84 66